Quoi de neuf dans le monde ?

Il y a fort longtemps, un grand ami, un sage, me dit : « Il est plus facile de vivre malheureux que d’être heureux ». Quelques petites phrases de-ci de-là qui m’ont d’abord agacée, puis m’ont bousculée et enfin m’ont aidée à avancer dans la vie.

Et la lecture, bien sûr. La littérature-monde. Outre le plaisir qu’elle procure, ces différents bienfaits, la lecture permet de comprendre, ou du moins essayer. De connaître, ou du moins en partie. Ce vaste monde, ces vastes peuples, ces vastes cultures, ces vastes communautés, ces vastes différences qui sont des richesses.

Vivre en paix, dans la bienveillance par la (re)connaissance, doit être bien plus reposant que vivre dans la haine et la colère. Enfin, je crois. Enfin j’espère. Même si ce n’est pas toujours facile.

A mon humble avis.

  • 1
  • 2
  • 1
  • 2